Search
Last Name:
First Name:
Log In

Advanced Search Surnames

Most Wanted
What's New
Bookmarks
Statistics

Photos
Histories
Documents
Videos
Recordings
Albums
All Media
Cemeteries
Headstones

Places
Notes
Dates and Anniversaries

Reports
Sources
Repositories
Change Language

Contact Us
Register for a User Account
   
Our Family Genealogy Pages

 Histories


HomeHome    SearchSearch    PrintPrint    Login - User: anonymousLogin    Add BookmarkAdd Bookmark

Start Slide Show   
Loading...

» Show All     1 2 3 4 5 ... 41» Next»



Giquel Ne varietur New Orleans 8th October 1847 Nouvelle Orleans ce 8 Decembre 1835 Au nom du Perre, et Du fils et du St. Esprit armssi sect-il Ceci est mon Testament Je declare par cette présente que c'ets ma dernière volonté et ne vaulaut pas faire du tort a personne je fais M. Josephe Charles Durand de St. Romes mon fondé de Peuvoir, et faire ce qu'il coina le Mellieur pour Sinherit de ma famille. Je declare par cette presuite qui les cent quarante six Terrain que j'ais achété confoinhament avec Monsieur M. Fauché Cougat est pour nous deux, et qui lin leverra par mis lirre et les vingts Terrains que nous meal des Proprietés Dousson est a nous deux dont les trois terrains que j'ai achete de susceession de le page sont compris et que Mr Louis Couvertier est eu pas seur. Je declare qui Monsieur Fauché Couzat a payé environ dix Milles Piastres ? sa comp le particulié, je prie Mr. St. Romes de ne pas faire du cune objection du compte que Mr. Fauché Couzat Pourra le lui prosanté Nous avons haufaund ag'it comme de bon ami, et comme de bon frere. Il est convenu autre mai est Monsieur Fauche Gouzat que largeaut que jaurais arancé pour la escrité qu'il par ferait les comptes au est de la Bauque comme je les est payé. Je declare que ? les Billiets endossé par Mr. Fauché Couzat sont pour le compte de la societé aussi que le Billiet que Mr. Louis Counerbée a audossé. je déclare que j'ai deux Billiet eudossé par Mr. De St. Romes, un de douze cents piastres l'autre de huit cents piastres les deux buillets son pour mon usages a la Bauque de le tat de la Louisiane. Je déclare avon un Billiet entre les maime de Mademoselle Tebinitte Giquel, de la somme de Six neufs piastre dont lelui est payé les compte a Raison de huit pour cent. Je déclare que mademoiselle Tebinitte Giquel ma donné deux cents Soixante Cinq Piastres pour elle et pour les depasé eu bauque, le tout formaut une somme dix huit cents sauxante cinq piastres pour lui achete une maison queue. Je trouverais socasion. Je déclare que Mr. Jean Baptiste Tomas Giquel a sans mes anhit en sa possession epte reshant des Bijouts que j'avais comté a son frère, et qu'il dont tenir compte a ma famille vu qu il cest comparté comme un fils ingrat envers moi. Je déclare laissé à Mademoiselle Ermantine Giquel ainssi qua Clemantine Giquel mes deux dernierre fille comme n'ayaut pas fini leur education et quel son trops Jeune encorre la somme de Mille Piastre, dont leur merre eu Sera Chargé. Je désire etre enterré selon la Religion Catholique apostoli que et Romaine Comme Chevalier Semptier. Je prie Monsier de St. Romes de Bamplin Mes dernierre valmhés et que appris ma mont que personne ne puisse faire des Reproches a ma famille je déclare que les negros Bosheo, Bily, Tom Lime, Francis, Jaque et Coffie on ete acheté pour le compte de la societte et payé par moi et que Coffie ils resheral payé deux cent cinquante piastres a payé sur le dit Coffie, et que a _______ été payé par Mr. Mas Fauché Couzat dont il doit l'avoir parté sur son compte particulié De plus nous avon achete huit esclave quatre autre les chains de duralde et quatre entre les mains de daquin qui sont ______ Macarty Michop, Masiee Flza le tout pour le compte de la Societé. Nous avons pendie deux negro que sont Robin et ? qui ont été payé par Moi comme lon le verra par ? ? Je prie Mr. de St. Romes darrin son de la ? Elizabethe Durand de St. Romes damir soin de la tous soubenin dans ? ? ? ? de St. Romes Davion es and a ma paurre Clarisse cets celle qui ma boufound Brouné le plus damitié, cets pour elle je reqrette la vie. Quand je me suis Marie avec Mademoiselle Elizabeth Durand de St. Romes, Javais à ma possession seize cents piastres, par conséquant il revion a mes deux filles du premier lit huit cents piastres que doit étre prelené le premier le reste a par haqer entre mes huit neuf ans et ma femmes. Adieu mon cherre St. Romes remplissez mes Dermierres volonte. Signé Giquel Be it remembered that on this eighth day of October in the year of our Lord one thousand eight hundred and forty seven and the 72nd of the Independence of the United States of America. Upon the application of Mrs. François Daubert and pursuant to my decrees bearing date 14 September & of the October 1847. Before me E. A. Camon Judge of the Second District Court of New Orleans formally came and appeared M. M. Frederick Buisson & Jean Baptiste Faget witnesses, who being duly sworn, were by me presented with an unsealed packet and bearing the following superscription to wit: "Ceci est mon testament, il ne sourera qu'a ma mort" did declare and say that the said superscription is in the proper handwriting of the late Jean Baptiste François Giquel, deceased. Whereupon the said packet being by me broken open was found to contain an instrument of writing, written on three sides of a sheet of looseafe paper beginning with the following words "Nouvelle Orleans ce 8 Decembre 1835" and ending with the following words "Adieu mon cherre St. Romes Remphissez mes dermerres volonte Giquel" and purporting to be his olographic last will and testament which ? by me exhibited to the aforesaid witness was by them recognised and declared to be entirely written dated and signed by the testahar the said Jean Baptiste François Giquel deceased which they attest as having often seen him write and sign during his lifetime and the said appearers did here unto set their hands after due reading thereof, on the day, month, and year first above written. Signed Fred Buisson Jean Baptiste Faget Sworn to and subscribed before me this eighth day of October 1847 Signed E. A. Canon, Judge Whereupon I the said Judge do hereby declare the said olographic last will and testament to be duly honored and after having read the said will in a loud and distinct voice to teh aforesaid witnesses and in the presence of Messrs A D Guesmont & M Bertin all present in court, and after having signed the said will Ne Varietur at the beginning and end of each page do now order the same to be deposited and recorded in the office of the client of the second district court of New Orleans and that the execution thereof take place according to law. Done in the Second District Court of New Orleans this eighth day of October 1847. Signed A H Guesmon J M Bertin Signed E. A. Canon, Judge

ID  1067 
Linked to  Jean Baptiste François Giquel 

» Show All     1 2 3 4 5 ... 41» Next»




  

This site powered by The Next Generation of Genealogy Sitebuilding, Copyright © 2001-2006, created by Darrin Lythgoe, Sandy, Utah. All rights reserved.